Aller au contenu principal
En partenariat avec Allianz
Vendeurs / Monétiser l'immobilier autrement que par le viager
12 Juin 2017

Monetivia fait l'objet d'un article de la revue L'Agefi Actifs dans son numéro de Juin 2017.

On y lit que : "Monetivia se positionne comme une alternative au viager en recourant au schéma de la nue-propriété associée à une assurance couvrant le risque de longévité"

Cette vente utilise de manière "ingénieuse et innovante", selon un observateur, les techniques issues du droit positif en matière de droit des biens. [...]

"L'assurance permet d'éliminer l'aspect aléatoire de la vente en viager" relève un notaire.

Du point de vue de l'investisseur, "la décote obtenue est l'équivalentd'un versement immédiat de dix à vingt ans de loyers, sans pour autant avoir à supporter les inconvénients d'une gestion locative" .

Si certes, un complément de prix devra être versé aux héritiers du vendeur en cas de décès prématuré par rapport à la durée contractuelle de l'usufruit, "le prix total versé ne pourra pas dépasser 85% de la valeur vénale du bien" précise Gilles Demouron, directeur du département Notaires de la société Monetivia."".

Plus encore, si le vendeur désire rester dans son bien à la fin de la période d'usufruit contractuelle une "rente minimum garantie par Allianz correspond à 3% du montant  investi, à savoir la valeur de la nue-propriété et des honoraires versés à la société Monetivia".

Pour lire l'article complet, suivre ce lien.

Pour une question, un conseil ou une étude personnalisée,
Contactez nos Consultants Experts